Le baptême républicain

Un peu d’histoire

Le parrainage civil (qu’on appelle aussi baptême républicain) est destiné à faire entrer ces enfants dans la communauté républicaine et à les faire adhérer de manière symbolique aux valeurs de la République.

 

Peu de gens connaissent le sens de cette cérémonie et je vais vous l’expliquer brièvement par un petit rappel historique. La notion de baptême républicain est née sous la Révolution Française et remonte au décret 8 juin 1794 qui a décidé que les municipalités seraient les seules institutions habilitées à établir les actes de l’état civil. Puis le parrainage civil tomba en désuétude. L’idée fut  relancée en 1892 en région parisienne. Au début du XIXème siècle, de nombreux parrainages civils furent célébrés, surtout dans le nord de la France, avant que cette cérémonie ne passe de nouveau à l’arrière-plan.

 

Depuis quelques années, un certain nombre de communes renoue avec cette tradition, répondant au désir des parents d’assurer l’avenir de leurs enfants. Le parrainage civil n’est prévu par aucun texte législatif. Les maires ne sont donc par tenus de le célébrer et il n’y a pas de cérémonial préétabli.

 

Dans notre commune, nous avons décidé de lui accorder une importance symbolique et il bénéficie d’autant de protocole que les mariages. Acte citoyen, il prend note de l’engagement moral du parrain et de la marraine à suppléer les parents en cas de malheur familial. Il est consigné par écrit devant l’officier de l’état civil.

 

Si nous lui attachons cette importance, ce n’est pas simplement pour répondre au souhait

des parents. C’est avant tout pour rappeler qu’être citoyen, c’est avoir des droits, mais aussi des devoirs. Les parrains et marraines prouvent qu’ils sont des citoyens exemplaires, en acceptant des devoirs à l’égard de ces enfants, devoirs moraux qui les engagent et soulagent les parents au cas où le pire se produirait.

Et si finalement, être citoyen, c’était d’abord ça ? Sortir de l’égoïsme qui ronge nos sociétés, s’ouvrir aux autres, donner de soi-même. Etre avec chacun comme nous souhaiterions qu’il soit avec nous. Redonner un sens au mot fraternité si souvent oublié de notre devise républicaine.

 

 

Préparation du baptême

Où ? à la mairie du domicile des parents.

Quand ? sur demande par courrier adressé à M. le Maire de Masevaux.

Pièces constitutives : formulaire à retirer au Bureau Accueil de la Mairie et à compléter, copie intégrale de l’acte de naissance de l’enfant, photocopie des pièces d’identité des parents et parrain/marraine.