Un peu d’hisoire concernant Masevaux

Masevaux vers 778?

Au VIIIème siècle, le comte Mason, neveu d’Atticus (père de Sainte Odile), érigea un splendide chateau sur la colline du Schlossberg, dont les dépendances s’étalèrent jusqu’aux rives de la Doller. Le comte fut terriblement bouleversé lorsque, selon la légende, son fils de 8 ans, voulant cueillir des fleurs, se noya dans la Doller.

780: Naissance de l’Abbaye de Masevaux

Il fonda une abbaye de bénédictines sous le vocable de Saint-Léger, à  laquelle il donna l’ensemble de ses biens en héritage. Cependant, l’abbaye dà»t accepter la protection de seigneurs, ne pouvant se défendre elle-même. Ainsi, elle accepta successivement la tutelle des comtes de Montbéliard, de Ferrete, les archiducs d’Autriche, les comtes de Bollwiller, Fugger, de Rosen et de Rothenbourg. Le dernier seigneur de Masevaux, Charles Louis Victor de Broglie fut exécuté durant la Terreur.

1215: Masevaux, une ville fortifiée

Autour du chateau et de l’abbaye, se forma lentement une petite agglomération dont l’archiduc Frédéric II d’Autriche fit une ville fortifiée en 1215.

1375: Masevaux prise par les Anglais

Prise par les Anglais en 1375, elle subit les rivalités des Armagnacs et des Bourguignons et ne fut pas épargnée par la guerre de Trente Ans.

Le XIX siècle, prospère pour Masevaux

Au cours du XIXème siècle, la ville connut une prospérité économique sans précédent.